Déroute à Venerque

Posté par footnailloux le 8 novembre 2010

Venerque – US Nailloux : 4-0    (5e journée de championnat)

compo : Laurent – Math, Lilian M, Alex, Cédric – Guillaume C, Mathieu, Romain, Guitou – Olive, Nicolas.   rempl Lilian C, Coach Franck, JB.     Entr. Arzu, Haydn

Pas de but, pas de passe déc, pas d’étoile.

1 geste technique : Coach Franck (rappelez-vous : débordement-feinte de centre-crochet intérieur-crochet extérieur-double contact tibia-tibia…sortie du terrain)  (ok, là, je suis grillé pour le prochain match, gardez-moi le n°14 svp) 

Ne tournons pas autour du pot : prestation ca-ta-stro-phique de l’usn, dimanche à Venerque. Toute la panoplie du loser y est passée : défense fragile comme du cristal, milieu aux abonnés absents, attaque inoffensive. Erreurs individuelles, manque de concentration, replacement selon l’humeur du moment, insécurité permanente, et pour finir, jeu de passes complètement inexistant. C’est simple : à chaque attaque, Venerque semblait capable de marquer. Et inversement, Nailloux aurait pu jouer trois heures de plus, sans donner l’impression de pouvoir marquer. Deux actions symptomatiques : le 3e but encaissé sur coup franc, ou comment un mur peut se disloquer tout seul et donc, laisser passer une frappe anodine ; le 4e but, encaissé suite à une succession d’erreurs : dégagement loupé + transmission ratée + pas de veine + gnaque un peu moins forte que chez l’adversaire = but ! Pourtant, il n’y avait pas grand-monde en face, si ce n’est une sympathique équipe de joueurs très moyens, trop contents de se retrouver face à une équipe de 3e série.

Après cette véritable débandade, le mot d’ordre est simple : MOBILISATION GÉNÉRALE !

… qui commence dès ce mercredi 10 novembre, avec un entraînement-match amical suivi d’un pot organisé à l’occasion de l’anniversaire de qq joueurs.

 

Publié dans résumés | Pas de Commentaire »

Guitou, l’âge de la maturité

Posté par footnailloux le 5 novembre 2010

A 30 ans, Guitou, il a tout.

guitou.bmp 

Pied droit, pied gauche. Vitesse, endurance. La place de titulaire. L’expérience de la 2, l’expérience de la 1. La polyvalence. Le brassard de l’usn, porté jour et nuit, même sous la douche, même les jours fériés, même sur les plages du Cap d’Agde. Les mêmes Adidas Predator que Zinedine Zidane et Lilian Chausson. Le maillot du Barça (le vrai, pas celui du marché d’Istanbul). L’amour et la paternité. Les frères, un qui va vite, un qui tire fort (au foot, bien entendu). Les lunettes de star. Et, pour terminer ce tableau idyllique, une playstation méga-belle.

Guitou, il souhaite partager ce doux bonheur de la trentaine avec tout le monde : alors RV mercredi 10 novembre au stade, après l’entraînement, autour d’un verre.

Publié dans actu, people | Pas de Commentaire »

playlist – Romain & the Black Eyed Peas

Posté par footnailloux le 2 novembre 2010

Une nouvelle catégorie d’articles dans le blog de l’usn : la playlist usn. Régulièrement, un joueur de l’usn indiquera la chanson qui le fait vibrer, la chanson qui le booste à toute heure de la journée, la chanson qui le fait naillouser.

Pour ouvrir le bal : Romain le Scab, avec les Black Eyed Peas.

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans la playlist | Pas de Commentaire »

Défaite à choix multiple

Posté par footnailloux le 25 octobre 2010

US Nailloux – Montaudran : 0-4           4e journée de championnat

compo : Laurent – Math, Rémi, Lilian M, Cédric D – Mathieu, Guitou, Parniche, Az – Olive, Nico.    rempl Arnaud, Guillaume C, Romain.   entr. Arzu, Haydn

0 but, 0 passe déc, 0 étoile 

Prendre 4-0 à la maison, c’est rare. Surtout quand on est 1er du championnat et que ça arrive devant l’un des derniers. Trois analyses possibles :

1ère option : Rien n’a changé : l’équipe ne s’est pas améliorée, elle manque de sérénité derrière, de solidité au milieu et de percussion devant. Chaque erreur se paie cash, et on pourrait jouer 3 jours sans marquer. L’esprit d’équipe est fragile, les récriminations des uns contre les autres se réveillent, on ne sait plus trop distinguer encouragements et engueulades. Enfin, on renoue avec la spécialité maison : relancer les équipes en difficulté. 

2e option : on s’est vus trop beaux. L’équipe est meilleure que l’an passé, cela ne fait pas de doute. Encore faut-il le prouver sur le terrain, chaque samedi. Or contre Montaudran, l’USN a cru la victoire gagnée d’avance. Manque d’agressivité à la récupération, défaillance dans les appels offensifs, nombreux duels individuels perdus, faible nombre de fautes… bref des sénateurs en promenade, qui doivent retrouver le goût du combat. Un accident de parcours, spectaculaire mais qu’on peut corriger.  

3e option : le score est trop sévère. Montaudran, samedi soir, était meilleur. Pas de beaucoup, juste ce qu’il fallait pour obtenir un penalty justifié (1er but), gagner un duel aérien important (2e but), profiter d’un petit relâchement (4e but). Ajoutez-y un poil de réussite (le coup franc détourné, 3e but), et le compte y est, sans qu’il y ait eu humiliation pour autant, dans le jeu. La réussite qu’a eue l’USN depuis le début de saison (à Muret par exemple), s’est retournée d’un coup. Et comme Montaudran était bien en place… Au foot, il arrive de perdre, ne remettons pas tout en cause d’un coup. D’ailleurs, au classement, l’usn reste 2e.  

Quelle que soit l’option retenue, la trêve de 15 jours devrait faire du bien, aux jambes comme aux têtes. Le prochain match devrait donner quelques éléments de réponse.   

Publié dans résumés | 1 Commentaire »

Bonis – Lloris – Mandanda : le match

Posté par footnailloux le 17 octobre 2010

On est tous d’accord : ses sonneries de portable sont pourries. Mais il n’empêche : Laurent réalise un excellent début de saison, qui doit l’amener, d’ici quelques semaines, du côté de Clairefontaine.  Comparatif avec ses rivaux directs.

lloris.jpg      img129.jpg      mandanda2.jpg

Jeu sur la ligne : le point fort de Lloris et de Bonis. Grâce à leurs réflexes, ils réalisent régulièrement des miracles. Mandanda sort aussi des parades remarquables, mais il commet des bourdes monumentales…  Lloris : 9 – Bonis : 9 – Mandanda : 7

Sorties aériennes : Lloris au-dessus de lot.     Lloris : 9 – Bonis : 7 – Mandanda : 7

Duels en un-contre-un : Chacun ses arguments : Lloris sa folie, Mandanda sa souplesse, Bonis son envergure. Mais ce dernier doit encore progresser sur le désossage des attaquants adverses.  Avantage au Lyonnais et au Marseillais, donc.   Lloris : 8 – Bonis : 7 – Mandanda : 8 

 Expérience : A priori, il n’y a pas photo : Lloris joue la Champions League, Mandanda vit à Marseille. Mais Bonis a sur le dos le mythique Lilian Chausson. Et ça, c’est incomparable, comme pression à supporter.     Lloris : 8 – Bonis : 6 – Mandanda : 8 

Charisme, autorité : Trois gardiens, trois personnalités. A Lloris la sérénité sur et en-dehors du terrain ; à Bonis la jovialité ; à Mandanda le calme en toutes circonstances. Lloris et Mandanda commandent davantage leur défense, mais Bonis assure un rôle de leader de vestiaire.   Lloris : 7 – Bonis : 7 – Mandanda : 7

3e mi-temps : Bonis largement devant. Passer une soirée avec Lloris et ses potes pour jouer à la belote, ou avec Mandanda et Valbuena devant une playstation, c’est nettement moins marrant que boire des coups avec Bonis and Co.    Lloris : 5 – Bonis : 8 – Mandanda : 5    

RESULTAT :       Lloris : 46 -  Bonis : 44  -  Mandanda : 42 

Sans surprise, Lloris confirme son statut de numéro 1. Sur son niveau du moment, Bonis n’est pas loin derrière, mais il devra changer de sonnerie de portable pour éviter de grosses désillusions. Quant à Mandanda, un départ pour un vrai grand club (le psg par exemple) pourrait le relancer. 

  

Publié dans portraits, technique | 2 Commentaires »

« Un derby, ça se gagne »

Posté par footnailloux le 10 octobre 2010

Gardouch – Nailloux : 0-3           3e journée de championnat

compo : Laurent – Math, Seb, Alex, Guillaume C – Romain, Guitou, Az, Parniche – Ahmed, Olive.     rempl Lilian M, Arnaud, Cédric D.      Coaches : Arzu, Haydn

Buts : Olive (3)   -  Passes déc : 1 Parniche   -   Hommes du match usn : Guitou, Olive (1 étoile)   – Geste technique du match : Math, sauvetage sur la ligne de la tête, sur une tentative de corner direct  -   Phrase du match : Alex :  »Je vais le niquer ! »

Un derby restera toujours un derby. Dans le public : des anciens, des supportrices, des observateurs venus de loin. Dans le vestiaire : des visages tendus, des machoires serrées, des regards déterminés. « Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne », assène Coach Franck. Ambiance.  

1ère mi-temps : Olive, le cauchemar de Gardouch

C’est bien connu, les buteurs ne font pas de poésie. Pas de sentiments, pas d’états d’âme. S’il faut marquer un but à son père, allons-y. S’il faut marquer avec l’épaule, la main ou l’arrière de la tête, allons-y. Et s’il faut marquer contre son ancien club, allons-y également. Hier soir, la nostalgie n’a pas effleuré l’esprit d’Olive, ancien de Gardouch certes, mais buteur avant tout.

5′ : Az déplie son mètre 85 pour rabattre la balle de la tête, un défenseur se troue, l’enfant du pays termine le boulot d’une volée imparable. 1-0. 15′ : le libéro se trompe de sport, peno sifflé, sanction immédiate par qui-vous-savez. 2-0. 40′ : Olive et Tom, vous vous souvenez ? Tom-Parniche déboule sur son couloir, Olive exécute le gardien. 3-0, et pas l’ombre d’un remords chez le serial-buteur de l’usn.  

 2e mi-temps : le réalisme façon US Nailloux

 A votre avis, que fait l’US Nailloux quand elle mène 3-0 à l’extérieur et qu’elle joue avec un vent favorable de 350 km/h ? Elle ferme la boutique. Boum. Paf. Pan. « Sors-là ! ». Boum. Paf. Pan. « Dégage ! ». Boum. Paf. Pan. « Devant ! ».  Boum. Paf. Pan. « C’est fini ! »

Avec un peu de chance, beaucoup de réalisme, une solidarité de tous les instants et un buteur froid comme un congélo, l’usn remporte le derby du Lauragais. Elle prend par la même occasion les commandes du championnat. Pas de quoi se croire arrivés, vu la physionomie des trois matchs remportés. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre : 12 points, 7 buts, un état d’esprit, un peu de confiance… c’est déjà ça.

Publié dans résumés | 1 Commentaire »

Vivement samedi !

Posté par footnailloux le 7 octobre 2010

USN / Brax : 1-2       1er tour de Coupe de … quelque chose 

compo : Math – Lilian M, Seb, Alex, Cédric D – Rémi, Guitou, Arnaud, Az – Ahmed, Olive.   Rempl Dadou, Romain, Nicolas   Entr : Arzu

But usn : Romain   

Homme du match usn : soyons sérieux…

Un match un peu bizarre, avec en 1ère mi-temps des joueurs naillousins un peu absents, manquant d’impact au duel, comme chloroformés. Etait-ce dû à la proximité du match de samedi contre Gardouch ? A la présence de Monsieur Lilian Chausson, le Franco Baresi du Lauragais, dans les tribunes officielles ? Ou encore au retour de Dan l’Africain, qui n’a visiblement pas eu le temps de fabriquer des salons de coiffure, au Congo ?  Au final, peu de choses à retenir de ce match, si ce n’est que Guitou peut jouer latéral avec bonheur, qu’une mésentente gardien – défenseur est toujours possible, et que sans combativité, l’US Nailloux peut difficilement gagner un match. Et puis c’est tout.  Euh… pas tout à fait. Romain, rassure-toi : ton but n’est pas oublié. 

82e mn : Romain marque un magnifique coup franc direct, façon Juninho, une frappe soudaine au-dessus du mur.

Un but hélas inutile, l’usn ne parvenant pas à égaliser.  Oublions donc ce match de transition, et à présent : cap sur Gardouch, pour

le Clasico du Lauragais

le derby Gardouch / Nailloux !

A samedi, 20h30

   La vidéo du but de Romain (en inversé) :

Image de prévisualisation YouTube     

Publié dans résumés | Pas de Commentaire »

Interview « que deviens-tu ? » : Fabien alias Peperoni

Posté par footnailloux le 2 octobre 2010

On l’a retrouvé dans un bar de Londres, avec ses potes Ben Arfa, Menez et autres Walcott… footballeurs doués, sympas, portés sur les wags, mais parfois inconstants et légers… 

 img130.jpg

Fabien, où es-tu passé ? Je ne viens plus à cause de mon boulot. Je bosse du côté de Blagnac au moment où on a les matchs : le samedi soir ! Du coup, plus de foot pour moi. Je viens juste de temps en temps à l’entraînement, pour voir les copains. 

On voudrait savoir d’où vient ton surnom, « Peperoni ». Le physique de Pepe, la technique de Ronnie ? Hélas, non. J’aimerais bien mais c’est complètement différent : un pote m’avait comparé à l’ancien avant-centre d’Auxerre, Luigi Pieroni. Il y a ajouté une connotation pizza, et voilà !   

Le joueur de foot de Nailloux qui t’a le plus impressionné ? Raoul. Il pouvait chier ses matches, être complètement absent, mais quand il s’y mettait… c’était abusé ! Il pouvait être trop fort !   

Un message à l’équipe ? Bonne chance pour cette année. Faîtes des passes, faîtes du jeu, faîtes-vous plaisir.      

Publié dans interviews, people | Pas de Commentaire »

Un scénario inédit

Posté par footnailloux le 26 septembre 2010

USN – Escalquens : 2-1        2e journée de championnat

compo : Laurent – Math, Rémi, Alex, Cédric D – Guillaume C, Romain, Azzedine, Parniche – Guitou, Olive. rempl : Lilian M, Benaz, Hamed – entr. Arzu, Haydn

Rappelez-vous le scénario des matchs à domicile de la saison dernière : Nailloux pousse, Nailloux domine, Nailloux marque un but. Puis Nailloux faiblit, Nailloux panique, Nailloux prend un but à la 85′, sur corner de préférence. Cette saison, sous l’impulsion notamment des nouveaux joueurs, il semble qu’un nouveau type de scénario voie le jour.

Nailloux met du rythme

 En 1ère période, l’usn se montre séduisante. Face à une équipe d’Escalquens assez transparente, les locaux parviennent à emballer la rencontre, grâce à un souci louable de construire des actions dignes de ce nom. Olive joue à merveille le rôle du pivot, Parniche est dans tous les bons coups, Az et Romain arrivent à se trouver. Les occasions nettes se multiplient, mais l’adresse n’est pas au rendez-vous, et le gardien adverse est dans un bon jour. En toute logique, un penalty transformé par Olive couronne néanmoins les efforts naillousins. 1-0 à la mi-temps.

Le retour des mauvais jours ?

Sans raison évidente, les Naillousins laissent à leurs visiteurs la possibilité de revenir dans le match. Les passes se font plus rares, le pressing moins étouffant, les courses moins soutenues. Escalquens profite alors de sa seule occasion du match, pour égaliser. Tout est à refaire. Une certaine fébrilité semble alors parcourir les rangs naillousins.

 The Special One is back

Heureusement, l’usn compte, ce soir, un atout maître dans sa manche : un banc de touche bien garni. Hamed et sa puissance, Arnaud et sa technique, font des rentrées très convaincantes. Et surtout, sort du banc notre Lilian Mourinho à nous, qui, d’une tête croisée magnifique, pleine de rage et de maîtrise, sur un service millimétré d’Hamed, redonne l’avantage à l’usn. A cet instant-là, l’issue du match ne fait plus de doute. La défense, orchestrée avec brio par Alex, tient aisément le choc des assauts adverses.

2-1 au final, 1ère place du classement en prime, et derby contre Gardouch à l’horizon. Un vent nouveau souffle sur l’usn.

Buts : Olive (pen.) ; Lilian M

Passes décs : Az (pen.) ; Hamed

Etoiles (décernées par les coachs) : Alex ; Parniche

Geste technique du match (décerné par le blog) : Rémi (double rateau à vocation humiliante)

Publié dans résumés | 1 Commentaire »

Daniel au Congo

Posté par footnailloux le 17 septembre 2010

Même en Afrique, il est resté proche de Nailloux. Daniel Pena, l’emblématique capitaine de la 2 pendant des années, puis de la 1 ces deux dernières saisons, a accepté, entre deux missions, de nous parler de lui, de Nailloux, de ses potes. Avec un scoop, destiné aux supportrices de l’US Nailloux : Daniel sera là pour le derby contre Gardouch !  Et il a appris plein de trucs…  

daniel.jpg

Daniel, rappelle-nous ce que tu fais au Congo.  Je travaille pour une ONG qui se nomme FIDECO, maître d’ouvrage délégué dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Conseil Général des Yvelines et le Conseil départemental de la Cuvette. J’ai plusieurs activités ici : monter et pérenniser une structure d’entretien des voiries de la ville d’Owando (chef lieu du département) ; rénover des dispensaires « perdus » dans la brousse… 

As-tu le temps de faire un peu de foot ?   Jouer en club, non. Quelques fois j’ai tapé dans la balle avec des gamins de ma rue. J’ai eu plusieurs propositions comme entraineur  ou joueur (pour les Scorpions) et joueur pour les Blacks Stars (rien que les noms de club ont la classe). Pour l’instant j’ai décliné ces propositions, par manque de temps, mais je pense bien m’y mettre (auparavant quelques footing s’imposent !). Pour la petite histoire les responsable des Scorpions cherchaient à avoir des renseignements sur moi pour me recruter avant un tournoi national, sans même m’avoir vu jouer. Je pense qu’ils auraient eu une petite surprise… 


Tu arrives à suivre les résultats de Nailloux ? Oui, j’ai aussi regardé les poules après le tirage. Sympa : on retrouve des anciennes connaissances ! Bon j’avoue ne pas les regarder chaque W.E mais j’y jette un oeil toutes les deux semaines environ. Je prends également des nouvelles (ambiance, potins) de vous lorsque je téléphone. 


Un message à l’équipe dont tu étais le valeureux capitaine ? 
Valeureux ? Putain je pète la classe !  Bon courage pour cette saison ! L’objectif que vous vous êtes fixé (la montée) semble réalisable mais attention nous n’avons pas toujours aimé les derbys (Escalquens, Gardouch). Sinon préparez vous mentalement à passer ensemble des bons et mauvais moments. Mais si on y revient ou si on y reste (malgré ce que l’on dit des fois à chaud), ça signifie que l’on est bien dans le club. Entre amis quoi ! 


A qui penses-tu avoir transmis ton sens du combat ? Les plus jeunes p’tit guigui et Olive étaient déjà des morts de faim quand ils sont arrivés. La génération avec laquelle je joue depuis le début ne m’a jamais réellement déçu à ce niveau-là. Les « anciens » eux aussi l’avaient déjà …sinon ils seraient déjà à la retraite ! Après, il y en a avec qui je n’ai pas beaucoup joué comme Azzedine, mais je pense que s’’il est resté, il doit bien être de la même trempe que vous. Et votre « nouvelle » recrue a déjà un grand sens du combat (et il est très têtu)….et vous vous en rappellerez vite une fois qu’il sera sur le terrain. Donc je pense qu’on avait et que maintenant vous avez tous le même sens du combat que moi à l’époque (j’ai l’impression de parler comme un vieux…).  


Et ta science du tacle-à -hauteur-de-genoux-pour-calmer-l’attaquant ? Bon, pour commencer, dès mon retour je vous montrerai une technique locale qui se pratique ici avec l’accord de l’arbitre …. le tacle à la carotide. Après utilisation de cette technique, l’attaquant n’ose plus vous approcher. Hmm….le problème c’est que je ne pense pas qu’il ait repris ….mais le « p’tit » Datch (DJIB) ! Un bon petit disciple, sur le terrain comme pour la descente de bière. 

Un pronostic pour le titre de meilleur buteur du club 2010-2011 ?  Aïe …..je connais même pas celui de 2009-2010, ni votre compo ….mais je pense qu’Olive , en arrêtant de manger du cassoulet et de boire de la bière, pourrait être 1er. S’il n’est pas 1er il sera dans les 3 premiers. Lapin s’il joue toujours (je ne sais pas s’il est entraineur – joueur) sera une nouvelle fois le  meilleur buteur à la tête. Et Guitou, pour changer, sera celui qui fera trembler le plus les filets de Lolo

Publié dans interviews, people | 3 Commentaires »

12345
 

Les Cyclo-Grimpistes vont e... |
Chevalfacile |
1 2 3 sport |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LES FOULEES DUPLEIX - LANDR...
| Sportivement Tendre
| RUGBY NANCY SEICHAMPS Jun...