Festival de Nailloux

Posté par footnailloux le 21 février 2011

US Nailloux – Venerque : 5-0

compo : Laurent – Math, Rémi, Franck, Lilian M – Romain, Parniche, Guillaume C, Guitou – Olive, Fred.    rempl. Cédric D, Lapin, Seb.    Entr. Arzu.

Buts : Math, Romain, Olive, Guitou, Lapin.     Passes décs : Parniche, Franck, Math.

Etoile usn : Laurent.        Geste technique : Franck (high-kick sur le neuf, pas de carton)        Patchak : Romain (cri de joie après son but)

Une fois n’est pas coutume, le blog de l’usn ne revient pas sur le contenu du match (solidité de l’arrière-garde, densité physique du milieu, absence de jeu de passes, système de contres bien au point…), mais se concentre sur le feu d’artifice de buts qui a été tiré hier, contre la valeureuse mais faible équipe de Venerque.

Le plus attendu : but de Math

Lilian-légende-du-Lauragais l’avait dit ; Lilian M l’avait anticipé ; Coach Arzu l’avait exigé ; Romain l’a même annoncé avant le match (« Math, apporte + sur le plan offensif »)… et Math l’a fait. 22e mn : Corner de Parniche, tête rageuse de Math, but. Suffisait de demander. 

 Le plus douteux : but de Romain

Un gars qui part de son propre camp, voit l’ouverture dans la défense adverse, dézingue deux défenseurs d’un simple coup d’épaule, fusille le gardien et hurle sa joie comme Christophe Lambert dans Greystoke la légende de Tarzan : c’est louche. Ca sent l’éphedrine, l’EPO ou la coke. Et dire que ce gars-là enseigne le droit à la fac…

vidéo : Romain après son but.

Image de prévisualisation YouTube

Le plus classique : but d’Olive

Bon, là, rien d’original : un avant-centre dos au but, qui se retourne, raffute le libéro et décoche une belle frappe croisée dans le petit filet, c’est d’une banalité effroyable. Encore plus quand c’est signé Olive, déjà dix buts cette saison. RAS.

Le plus velouté : but de Guitou.

Un but tout en toucher, délicat et onctueux, du gauche, pleine lucarne, façon Nene, mais avec les yeux fermés. Bravo Guitou.  

 nene.jpg  + lesyeuxfermes.jpg  + yaourt1.jpg   = Guitou.

Le plus sauvage : but de Lapin  (ne pas confondre avec Arzu, le coach)

 Au départ, c’est calme : relance de Rémi façon Laurent Blanc, tête haute, regard lointain. Ca accélère un peu quand Math prolonge de la tête l’ouverture, dans le dos de la défense adverse. Et à la fin, c’est carrément l’équipée sauvage, avec un Lapin tout fou qui dépasse la vitesse de la lumière malgré sa chevelure inspirée de Torricelli, l’ancien latéral de la Juve.

torricelli.jpg 

2 Réponses à “Festival de Nailloux”

  1. David l'instit dit :

    Félicitations à tous

    Je n’étais pas la pour cause de grippe H1N1, désolé mais on peut pas jouer avec un mexicain coincé dans la gorge et 39°C…

    Sinon félicitations toutes particulières à Mathieu pour son but après y être passé tout près un paquet de fois (non pas comme moi…) et des regrets pour ne pas avoir pu entendre Romain se faire écraser une couille après son but…

    à mercredi !

  2. Langue de pute dit :

    Félicitation!

    Sinon j’ai pas compris le résumé du but de guitou…il a touché qui? (et quoi)

    Après relecture …vus que le rédacteur décrit la situation comme délicate et onctueuse…sa doit être lui!

    J’ai le qui …alors le quoi? peut on être éclairé?

Laisser un commentaire

 

Les Cyclo-Grimpistes vont e... |
Chevalfacile |
1 2 3 sport |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LES FOULEES DUPLEIX - LANDR...
| Sportivement Tendre
| RUGBY NANCY SEICHAMPS Jun...